Grandes vitesses et petites réalités

Aller en bas

Grandes vitesses et petites réalités

Message par Patrick82 le Mar 10 Avr 2018, 15:40

De Bertrand :

Ces derniers jours, j'ai reçu coup sur coup plusieurs messages d'utilisateurs mécontents d'avoir leur machine qui se décale sans raison
apparente pendant un usinage, et de préférence à la fin, après quelques heures de travail impeccable, sinon le grand coup de fraise au milieu n'est pas aussi spectaculaire. L'un d'entre eux a bien entendu accusé le logiciel, puis la carte CNC, puis les deux. Quand bien même il reste des bugs à occire ici et là, si Galaad ou une carte CNC s'amusaient à jouer avec les coordonnées, je serais sans doute inondé d'appels vengeurs et de messages d'insultes. Il n'en est rien. En-dehors de cette liste, je reçois 3 ou 4 appels par jour et autant de courriels, la plupart pour des questions commerciales ou technico-commerciales. Avec un peu plus de 13000 licences Galaad dans la nature à ce jour, dont 2/3 utilisées par des professionnels, vous conviendrez que c'est peu.

Le dernier en date, très courtois au demeurant, a une machine dont la vitesse maxi a été réglée sur 120 mm/s... avec des pas de vis de 2.5 mm. Si je calcule bien, le moteur doit faire 48 t/s pour tenir ça. Avec un pas-à-pas, même de qualité, n'en espérez pas tant, c'est impossible. Un moteur pas-à-pas est constitué de bobines fixes dont la décharge apporte l'énergie nécessaire au mouvement. Pour avancer d'un pas entier, la bobine doit se recharger. Le temps de charge est bref mais il n'est pas nul. Si le moteur tourne trop vite, la bobine n'a pas le temps de se charger complètement et sa décharge est moins productrice d'énergie. C'est la chute de couple assurée et, par conséquent, une perte de pas à la moindre occasion, voire sans occasion. Les causes d'un décalage machine sont très souvent à rechercher de ce côté (le glissement de l'accouplement moteur-vis est aussi une vieille connaissance).

Le temps de charge d'une bobine est proportionnel à la tension qui lui est appliquée. Plus la tension est élevée, plus la bobine se charge
vite. Comme les moteurs sont commandés en courant et non en tension (i.e. la tension ne varie pas mais on "hache" le courant pour arriver à une moyenne que la bobine va intégrer), on peut utiliser des tensions assez élevées, du moment que le drive et les connecteurs suivent.

Par expérience qui vaut ce qu'elle vaut, je dirais qu'un moteur alimenté en 24 V peut tourner à 6-8 t/s sans risquer le décrochage. Alimenté en 48 V, on peut monter à 12-15 t/s. Au-delà, il faut utiliser un drive 80 V et alors gaffe à vos doigts si vous les mettez dedans, le 80 V
continu, ça fait d'autant plus bobo que ça ne tétanise pas les muscles comme l'alternatif. Mais on obtient néanmoins de belles performances
avec ces tensions élevées.

Par ailleurs, l'énergie cinétique est proportionnelle au carré de la vitesse, les titulaires d'un permis de conduire le savent. Ça veut dire
que si vous voulez aller 2 fois plus vite, il vous faut 4 fois plus d'énergie. 3 fois plus vite nécessitent 9 fois plus d'énergie.

Speed is question of money.
avatar
Patrick82
Admin

Messages : 49
Date d'inscription : 21/03/2018
Age : 36
Localisation : LABASTIDETTE

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum